J'ai donné à mon père le conseil de ma psychothérapeute, c'est-à-dire s'adresser à la mairie pour des livraisons de repas, comme ma mère ne peut35976_2 rien faire et que lui a du mal, elle dit qu'elle a une tante qui en est très contente, il ne veut pas, disant que ce doit être aussi mauvais que de la nourriture d'hôpital, je ne crois pas, il y a une différence à être coincé quelques jours à l'hôpital et déjeuner tout les jours chez soi, en plus c'est payant donc je suppose que l'on essaie de satisfaire le client en tenant compte de ses goûts.

Ca c'est mon père, il se plaint tout le temps mais si on essaie de l'aider, il se plaint encore. j'ai même eu droit à la remarque "tu téléphones à Marie-France!" et oui c'est ma psychothérapeute, mais habite plus près de chez ma soeur que de chez moi maintenant, donc je n'ai pas tellement l'occasion de la voir, et puis après 15 ans de thérapie j'ai eu le temps de mettre les choses au point de me faire une raison, depuis j'ai eu les chats, l'ordinateur, mes livres toujours, les occupations ne manquent pas, mais voir quelqu'un de proche qui s'en va à la déreive n'est pas de tout repos.