Me voilà encore sortie de l'hôpital pour un jour et une nuit, j'ai demandé à ce que la permission soit plus longue, mais non, la psychiatre a la flemme de refaire un nouveau papier; une fois dehors je dois aller pointer au CMP, là les infirmières se montrent plus encourageantes, "cela va venir" au renouvellement de ma détention qu'on ne veut toujours pas lever, ça aussi c'est une imbécillité.

Aujourd'hui j'ai eu de la chance, le taxi n'était pas en retard, en arrivant j'ai eu le temps d'aller 2 fois à monoprix, une première en réapprovisionnement pour les chats, une deuxième quand mon père émergeant à midi de son lit m'a dit qu'il n'y avait plus d'eau; je suis donc ressortie, j'en ai profité pour acheter les petits gâteaux que j'avais oubliés d'acheter pour moi; à l'hôpital, je mange ça avec des barres de céréales pour mon dîner pour éviter le self le soir que je trouve épuisant.

Et cet après-midi au retour de mon pointage j'ai pensé que je n'avais pas regardé les soldes à monoprix, il n'y avait plus rien, sauf des peluches grand modèle, "Hello Kitty" à moitié prix, cela ne ferait-il pas un bon coussin pour les chats? et je me suis laissée tenter, maintenant il va falloir que je passe la nuit avec pour que les chats aient envie de se mettre dessus quand je ne serais pas là.

Agathon fait greee quand je reviens, comme s'il me reprochait quelque chose. Comment expliquer à un chat que s'il ne tenait qu'à moi je ne le quitterais pas.