La bonne nouvelle c'est que je suis à la maison et que la semaine prochaine j'aurais un jour de plus (là je suis du mercerdi au jeudi), et ce sera du lundi au mercredi; cela ne me donne toujours pas ma date de sortie définitive, au bout de 6 mois, j'en  ai plus qu'assez.

Comme toujours j'arrive pour faire ma lessive, mes courses et aller pointer au CMP.

J'ai demandé dans une lettre à la psychiatre, plus facile que de lui parler directement, à sortir et avoir une thérapie à l'extérieur, cela ne pourrait qu'être mieux, parce que sur place, il n'y a rien, qu'à attendre en allant fumer des cigarettes dans le jardin en regardant les chats de l'établissement qui ne doivent pas se douter de ce qu'il se passe à l'intérieur.

J'ai eu le même chauffeur de taxi que les 2 dernières fois, avec lui pas de problèmes. Il va revenir me chercher demain après-midi.

Mon père était encore au lit quand je suis arrivée ce matin, depuis qu'il est seul il dort de plus en plus tard, cela n'a pas grande importance, s'il est bien comme ça; j'ai insisté sur le fait qu'il n'aimait pas être seul; quand je ne suis pas là c'est encore Agathon qui est le plus proche de lui, mais papa ne veut pas de chat sur son lit, donc Agathon dort dans mon lit, pas de doute à voir la quantité de poils gris que je trouve sur mon édredon.

Pour finir toujours la même question : comment pour un simple malaise on se retrouve chez les dingos depuis plus de 6 mois?

Vive la liberté.