J'en ai assez de toutes ces alleées et venues, si je pouvais rester à la maison, bref je suis retournée à l'hôpital vendredi pour ressortir aujourd'hui, mais à peine à la maison j'ai dû aller à l'hôpital de jour pour "l'accueil du lundi", cela ne sert à rien, juste à entendre des gens dérangés tenir des propos incohérents, moi je ne dit rien, de toute façon je n'ai plus de voix, le mal de gaorge a fini par passer mais la voix, ce n'est pas ça.

Et il faut que j'y retourne demain. Et je n'ai plus de tickets de métro, il n'y en avait plus au tabac, il faudra que j'en achète à la station, c'est le pire, et encore marcher, je n'en peu plus de marcher.

Miranda est sur mes genoux, Agathon, le pauvre garde ses distances.