Je suis arrivée à la maison en début d'après-midi, mon père m'a demandé jusqu'à quand je restais, ma soeur lui avait pourtant répété au téléphone que cette fois c'était pour de bon je reste, bien que toujours sous contrainte, si je ne vais pas à l'hôpital de jour on vient m'enlever chez moi, je me demande si ce n'est pas de l'abus de pouvoir, enfin je suis contente tout de même, je retrouve mon lieu de vie. Les chats ne manifestent pas beaucoup, Miranda vient sur mes genoux comme d'habitude et Agathon joue les indifférents.

J'ai encore des médicaments à prendre, je suis allée les chercher à la pharmacie, en plus j'ai pris celuii d'Agathon.