191Mon jardin, un peu sauvage, mais pas si moche que ça!

Cela commence par le courrier de ce matin, j'ai reçu le "Elle" de cette semaine, mon abonnement s'était terminé sans qu'on m'envoie de bulletin de réabonnement, ma soeur a fini par retrouver mon n° d'abonnée et s'est débrouillée pour me réabonner, et je devrais aussi recevoir les n° qui me manquent, l'autre courrier, c'est une lettre du syndic avec une photo de mon jardin (je ne suis pas sûre que ce soit le mien) qui dit avoir reçu des plaintes des voisins sur le mauvais entretien dudit jardin, et donc si je ne fait rien, on m'enverra quelqu'un, et la facture.

Le jardin 'est pas en si mauvais état que ça, et Dominique a commencé à le débroussailler.

Plus tard, ma marraine, Marie-José a téléphoné, elle était entrain de venir chez moi, mais c'était un peu perdue! Finalement, elle m'a rappelée qu'elle arrivait, elle vient d'Hyères où elle est allée voir une cousine, et a loué une voiture pour venir jusqu'ici.

J'ai pris un parapluie, parce qu'il pleuvait à torrent et je suis sortie. Nous avons roulé quelques centaines de mètres, pour nous arrêter au "Bistro Teatro" en face du théâtre, j'ai pris le plat du jour des tagliatelles aux fruits de mer et Marie-José, la suggestion : un pavé de boeuf! oups! Nous n'avons pas pris de vin, nous réservant pour ce soir, mais le restaurant offre l'apéritif et le digestif, j'ai donc eu un verre de rosé et un verre de quelque chose avec un goût de pamplemousse.

Ensuite retour chez moi, ma soeur était déjà là, attendant France pour lui donner de l'argent, France était en retard, nous avons eu le temps de bavarder, les chats étaient là, moins attirés par l'extérieur, à cause de la pluie!

Finalement France est arrivée, ma soeur et ma marraine sont parties faire un tour, dont aller, pour ma soeur payer mes frais dentaires. Comme il pleuvait toujours, on n'allait pas aller voir la mer, donc France s'est mise à laver par terre!

Finalement elle n'est restée qu'une heure et demie.

Ce soir nous dînons, ma marraine, ma soeur et moi, je raconterai demain.