C'était le 26 novembre et le 3 décembre, au théâtre Antinéa, un petit théâtre dans le Vieil Antibes,

"George et Alfred", c'est l'histoire de la dernière nuit d'amour de George Sand et Alfred de Musset, "George Sand est à l'avant-garde du combat à venir pour les femmes. Elle voudrait se donner entière à l'amour, elle ne trouvera de véritable réconfort que dans l'écriture. Elle bouleversa la vie d'Alfred de Musset, poète et dramaturge de génie, le romantique que la vie ne satisfait jamais, que les excès consument. De cette rencontre ne pouvait naître qu'une passion orageuse et destructrice..."

Nous sommes retournées dans ce théâtre le samedi suivant pour "Le Horla" d'après la nouvelle de Guy de Maupassant, une étrange histoire où le narrateur est envahi par une entité qu'il appelle "Horla", invisible, mais qui boit l'eau et le lait qu'il laisse a sa disposition!

Est-il fou, schizophrène, ou bien y a-t-il vraiment quelque chose... On ne sait pas... Si ce n'est que le héros de l'histoire devient réellement fou!

Je n'ai pas fait de cauchemar après!