Hier soir, au théâtre Anthéa, l'opéra de Mozart, livret de Lorenzo Da Ponte, d'après " Le mariage de Figaro" de Beaumarchais.

Nous étions au balcon, très haut, en partant, le matin, ma soeur avait oublié ses jumelles de théâtre, elle a eu le temps de passer chez elle en rentrant pour les prendre.

Et c'était très long, avec un entracte au milieu tout de même, j'ai tenu chacune des parties sans sortir pendant, mais c'était pénible! A l'entracte, j'ai filé aux toilettes et je suis montée sur la terrasse pour fumer.

L'histoire, Figaro et Suzanne, valet et camériste du comte et de la comtesse Almaviva préparent leurs noces, mais le comte voudrait bien exercer son droit de cuissage... qu'il a pourtant aboli, la comtesse voudrait bien retrouver l'amour de son époux volage, d'autres personnages s'en mêlent, le jeune page Chérubin amoureux de la comtesse, Marceline qui voudrait épouser Figaro aidée par Barthelo... mais il y aura une grosse surprise entre ces personnages. Tout un jeu va se faire.

Le spectacle commence par Chérubin, devenu vieux, revenant au château qui semble en ruine, il s'asseoit au piano, le passé ressurgit et on voit toute l'histoire de "La folle journée" se dérouler.

Quand je suis rentrée, il était presque minuit et Miranda ne dormait pas, elle a aussitôt filé dans le patio.

Agathon s'est levé de son coussin pour demander de la pâtée.

Quand j'étais partie, Bidule était là et ne semblait pas pressé de s'en aller, j'avais donc laissé les trois chats en espérant qu'il n'y aurait pas de problèmes. En rentrant Bidule était parti.

Aujourd'hui, Agathon a terminé son antibiotique et ma soeur s'est occupée de lui prendre un rendez-vous de contrôle suite à son abcès et à la découverte de son anémie, et aussi pour le faire pucer, pour sa sécurité, puisque nous sommes entourés de malveillants!

Les chats, Bidule a la vedette parce qu'il a bien fait le fou, hier soir!

Photo 2357

Photo 2358

Photo 2359

Photo 2361

Photo 2362