Hier soir, au théâtre Anthéa, nous sommes parties en avance, mais c'était nécessaire, le placement étant libre, dans la petite salle, si on voulait avoir une bonne place.

Nous nous sommes mises dans les premiers rangs, près de la sortie, pour que je puisse aller facilement aux toilettes, ce que j'ai fait vers le milieu du spectacle.

Condenser l'oeuvre de Rabelais en 1h1/2 n'a pas dû être facile!

Et bien que ce soit un spectacle recommandé au jeune public, on étudie Rabelais au lycée, le langage est très cru!

Gargantua commence sa vie comme un enfant-roi, ses parents ne lui imposent aucune limite, il mange, boit dort selon sa fantaisie, c'est à dire beaucoup! Jusqu'à ce que sa mère Gargamelle prenne conscience de ses capacités intellectuelles et décide de l'éduquer, il faut lui trouver un précepteur, ce sera l'humaniste Ponocrates.

Il n'y avait pas vraiment de décors, des costumes pittoresques, un narrateur, de la musique, un peu de danse...

C'était un spectacle agréable, très aplaudi!

En rentrant, ma soeur est venue voir les chattes, Miranda était invisible, puis elle est sortie de sous la bibliothèque!

Cet après-midi, c'est Marie, quand elle est arrivée, je lui ai raconté les complications de la blessure d'Agathe.

Quand elle est sortie prendre le seau et le balai sur la terrasse, Agathe s'est précipitée, on l'a fait rentrer, la vétérinaire a dit d'éviter de la laisser sortir.

Agathe n'est pas non plus très contente d'avoir des comprimés à prendre, je dois faire attention à ce qu'elle ne recrache pas, et si ça arrive, retrouver le comprimé et le lui remettre dans la bouche!

Nous avons changé les draps, ils étaient plein de sang, qui avait traversé le drap, jusqu'à la housse de protection qui est sur le matelas, encore une grosse lessive à faire!

Les chattes.

photos 1404

photos 1405

photos 1406

photos 1407

photos 1408

photos 1409

photos 1410

photos 1411