Hier après-midi, ma soeur est arrivée à temps pour nous emmener en voiture à la clinique vétérinaire.

Quand nous sommes arrivées, un gros chien aboyait très fort!

La vétérinaire a voulu enlever le pansement, disant qu'à l'air libre, la blessure cicatriserait mieux, pour ce faire, elle a appelé une assistante qui devait tenir Agathe pendant qu'elle coupait le bandage, Agathe a sauté à la figure de l'assistante, la griffant et faisant tomber ses lunettes!

Quand le pansement a été retiré, la vétérinaire lui a mis une collerette pour ne pas qu'elle lèche sa patte. Il faut qu'elle la garde deux jours, elle n'est pas très contente!

Nous sommes reparties avec une boite d'antibiotiques supplémentaire, on ne m'en avait pas donné assez pour la longueur du traitement et une pipette d'anti-puces pour Miranda, la vétérinaire est contre les colliers anti-puces, il y a un risque d'étranglement si le chat s'accroche à quelque chose.

Après, ma soeur est allée au grand carrefour acheter une nouvelle galette des rois, je lui ai demandé de me prendre de la crème contour des yeux et des viennoiseries, je n'avais pas trouvé grand chose à carrefour market.

Elle m'a rapporté deux tubes de contour des yeux, quelques viennoiseries et des petits macarons frais!

Pour la soirée nous avons laissé les chattes seules et nous sommes allées au cinéma, à Antibes, voir "Edmond".

Edmond, c'est Edmond Rostand, le film raconte l'écriture de Cyrano de Bergerac.

Sa pièce à l'affiche vient de faire un four, le célèbre acteur Coquelin lui réclame un rôle, il n'a pas d'idées, grâce à un patron de café lettré qui possède une vaste bibliothèque, il va découvrir Cyrano de Bergerac et peu à peu les idées vont lui venir...

Et il va écrire sa pièce très vite, il faut dire qu'on le presse!

On voit tout le processus de la mise en place des dialogues, de la créations des personnages...

Les acteurs, les répétitions et tout un tas de petites intrigues entre les différents protagonistes.

Le film durait 1h50, j'ai donc été obligée de faire une petite sortie au milieu.

Nous n'avions pas la grande salle, mais la salle était pas mal pleine.

Au film sur Oscar Wilde, nous n'étions que trois dans la salle!

Au retour, ma soeur est venue avec moi, voir si Agathe avait toujours sa collerette!

Pour le moment ça va, je l'empêche de sortir, laissant juste Miranda passer et repoussant la porte-fenêtre jusqu'à ce qu'elle miaule pour rentrer.

Les chattes, Agathe avec sa collerette.

photos 1423

photos 1424

photos 1425

photos 1427

photos 1428

photos 1429

photos 1430

photos 1431

photos 1432

photos 1433