Hier soir, au théâtre Anthéa, pièce de théâtre d'après le livre de Franz Kafka, une histoire tortueuse, le personnage principal K, se présente dans une auberge d'un village disant être l'arpenteur nommé par les autorités du château, mais ses affirmations sont mises en doute et atteindre le château parait très difficile, un étrange personnage, Barnabe, se présente comme émissaire du château et remet à K un message de son contact avec les autorités du château, un certain Klamm. K, va s'éprendre de Frieda, l'amie de Klamm, on fini par lui imposer le poste de concierge de l'école, il doit se marier avec Frieda, quant à Klamm, impossible de le voir, à se demander s'il existe vraiment!

Il n'y avait pas vraiment de décors, les différents lieux où passe K sont montrés par des projections d'images et de lumière.

L'histoire contient une grosse critique envers les pesanteurs administratives et les fonctionnaires!

Le pauvre K est complètement perdu, avalé par ce système.

Il n'y avait que trois acteurs en scène, celui qui jouait K et un homme et une femme qui jouaient plusieurs rôles.

Cela durait 1h40 sans entracte, c'était dans la petite salle, avec placement libre, nous sommes arrivées assez tôt pour choisir une bonne place, à l'avant et près de la sortie, pour que je puisse aller facilement aux toilettes, ce que j'ai fait.

Il y a des gens qui sont partis dès le début, c'est bête de payer un spectacle et de ne pas rester! Bon, le titre les a peut-être attiré et ils ne connaissaient pas Kafka, parce que quand on connait, on sait à quoi s'attendre... Ma soeur avait "Le château" au programme de français de math-sup, j'avais dû le lire aussi à cette époque, si on a inventé l'adjectif kafkaïen pour décrire une situation inextricable, ce n'est pas pour rien!

Comme nous sommes allées au théâtre à pied de chez moi, la voiture était garée, après, ma soeur a pu entrer chez moi, pour parer aux évasions félines, les chattes étaient sages!

Aujourd'hui, c'était Marie, elle a fait le ménage à grands coups d'aspirateur, assez pour effrayer Miranda!

Elle n'est restée que 1h1/2, puisque demain m'accompagner à la soprologie prendra plus de 2h.

Les chattes, sur les photos où elles sont côte à côte, on voit Agathe donner des coups de pattes à Miranda et Miranda ose répliquer.

photos 1825

photos 1826

photos 1827

photos 1828

photos 1829

photos 1830

photos 1831