Hier après-midi, nous sommes parties un peu en avance parce que on ne sait jamais combien de temps il faudra pour trouver à se garer... Nous avons eu une place tout de suite! Nous avons mis notre masque, pris l'ascenseur, suivi la flèche qui indiquait "scanner", nous sommes arrivées dans une salle d'attente, ma soeur a présenté les papiers au guichet, ma carte vitale, il y avait 100€ à payer, elle l'a fait avec ma carte bleue.

On m'a appelée à l'heure du rendez-vous et emmenée dans un box où je devais enlever une partie de mes vêtements et mettre une blouse, là, j'ai attendu un quart d'heure qu'on m'emmène dans la salle du scanner, ensuite, cela a bien duré vingt minutes. on me faisait entrer et sortir du scanner, on a marqué des repères sur mon dos; avec une sorte de crayon feutre, ensuite passage d'un produit désinfectant, très froid, puis les injections, il y avait deux points qui devaient être infiltrés, on a commencé par le produit anesthésiant, puis le produit de contraste, enfin l'infiltration elle-même, cela fait assez mal, le radiologue a commencé par dire que j'avais la peau dure, puis finalement que j'avais un muscle tétanisé! Bien sûr, j'avais dû garder le masque, si bien que j'avais l'impression d'étouffer! En plus, j'avais fait pipi en arrivant, mais beaucoup de temps s'était écoulé et j'avais envie, je n'étais pas trop dans l'esprit d'ouverture préconisé par Monique, la sophrologue, tout ce dont je rêvais, c'était retourner au petit coin et rentrer chez moi fumer une cigarette! Le radiologue s'est plaint que je ne parlai pas, mais que voulait-il que je dise, ce que je viens d'écrire plus haut, trop trivial, je n'aurai jamais osé!

En sortant, j'avais l'impression d'avoir plus mal qu'en arrivant! Ma soeur m'a ramenée chez moi, nous avons trouvé Agathe qui voulait des friandises, j'ai pris ma gélule d'antidouleur, ma soeur est restée un moment, espérant voir Pollux qui ne s'est pas montré... Pollux est revenu un peu après dix heures.

Ce matin, ma soeur m'a téléphoné et est venue me voir, vérifier que j'allais bien! Pollux était ressorti tôt et je ne l'ai pas encore revu alors qu'Agathe est là, sur la terrasse pour le moment.

Cet après-midi, c'était la sophrologie, j'ai trouvé un SMS de Karine qui prenait de mes nouvelles et demandait si elle devait venir me chercher au CCAS, je lui ai répondu que j'allais bien et de venir me chercher comme d'habitude, j'ai eu un peu de mal à écrire mon message, parce que la machine anticipait mes mots pas du tout comme il fallait!

Ma soeur m'a emmenée, elle m'a déposée à l'entrée de la rue parce qu'avec les travaux, c'est difficile d'accéder, il y a des sens uniques... J'ai mis un masque en descendant de voiture, on m'a pris ma température, cette fois, on nous avait attribué la grande salle du rez de chaussée où avant on faisait le Qi gong et le Pilates.

Nous n'étions que six. Comme d'habitude, nous commençons par les partages, j'ai donc raconté mon infiltration, tout le monde semblait intéressé, je ne sais pas si les personnes présentes ont déjà connu cela ou bien si le renseignement est bon à prendre pour le jour où cela leur arrivera! J'ai aussi parlé de ma soeur et de sa demande de télétravail, son statut d'aidant familial qu'on refusait de prendre en compe, Monique s'est aussitôt exclamée qu'il y avait une loi, donc les gens qui ne sont pas forcément directement concernés le savent, mais pas la DRH de ma soeur!

Ensuite, nous avons fait des respirations, divers exercices, relaxant et dynamisants, pas de tensions de jambes pour moi. Pour finir, la relaxation profonde, où comme d'habitude, je finis par m'endormir... mais il parait que j'enregistre quand même ce qui est dit...

En sortant, j'ai trouvé Karine, à elle aussi, j'ai dû raconter et voilà qu'elle me demande si on m'a dit qu'on pouvait m'en refaire une autre dans un mois si cela ne marchait pas, quelle idée, on ne m'a rien dit de tel, de toute façon, une fois me suffit, je ne refais pas ça, jamais!

Elle m'a aussi annoncé qu'une tempête arrivait cette nuit et que demain les écoles étaient fermées. Moi, je lui ai dit que lundi, elle ne viendrait pas me chercher après le Qi gong, parce que c'était annulé pour deux semaines, sans doute que pour les activités sportives, le CCAS est obligé de s'aligner sur les salles de sport qui sont fermées, mais les salles de sport, c'est immense, nous, nous sommes à peine dix personnes dans une salle où on a toute la distance qu'il faut...

Après, elle a fait un peu de ménage et a descendu les poubelles. En partant, elle m'a dit qu'elle me trouvait une petite mine, sans doute suis-je fatiguée de ce que j'ai subit hier!

Le ciel s'assombrit et il commence à y avoir du vent, j'espère que les chats seront rentrés avant que la tempête ne commence vraiment, Agathe, sûrement, c'est pour Pollux que je suis plus inquiète!

Les chats hier, Agathe a encore passé du temps dans le placard, elle est sortie quand Pollux est rentré, ils se sont un peu battus, ce serait à filmer, mais le temps que je dégaine le smartphone, que je mette la bonne fonction en marche, la bataille serait déjà finie!

SAM_3167

SAM_3168

SAM_3169

SAM_3170

SAM_3171

SAM_3172

SAM_3173

SAM_3174

SAM_3175

SAM_3176

SAM_3177

SAM_3178

SAM_3179

SAM_3180

SAM_3181

SAM_3182

SAM_3183

SAM_3184

SAM_3185

SAM_3186