Hier après-midi, la kiné s'est souvenue que la dernière fois où nous nous étions vues, c'était le lendemain d'une crise d'épilepsie, et voilà qu'elle m'a demandée si j'en avais refait une depuis ! oups ! Je lui ai dit que c'était exceptionnel. Elle m'a fait faire pas mal d'exercices, après l'étirement des jambes, massage du dos pour finir. Elle a changé l'heure du rendez-vous de vendredi, ce sera 17h au lieu de 11h, cela tombe bien, je préfère cet horaire.

En rentrant, j'ai vu que ma soeur était passée, il y avait des affaires à elle, elle n'a pas tardée à revenir, elle était allée au tabac-journaux pour moi, faire des provisions, elle fait en sorte que je ne manque de rien durant son absence. Elle m'a raconté qu'elle avait écrit au député à propos du pass sanitaire, elle s'est aussi occupée de mettre un commentaire sur la page Facebook de la médiathèque d'Antibes ! J'avais une autre préoccupation, cela faisait maintenant plus de 24h que je n'avais pas vu Pollux...

Ma soeur est repartie devant revenir aujourd'hui pour m'emmener faire des courses.

La soirée est passée, j'étais seule avec Agathe, un peu avant 1h du matin, j'ai entendu Pollux, je lui ai ouvert, servi et resservi de la pâtée, il s'est beaucoup agité, courses et batailles avec Agathe, il a quand même dû se calmer et dormir un peu, mais il m'a encore réveillée tôt et a à nouveau filé, j'ai redormi un peu.

Ce matin, l'infirmière venait pour la première fois, je ne savais pas à quelle heure elle venait, elle est arrivée vers 11h et m'a stressée, après avoir répondu à l'interphone, j'ai mis un peu de temps à trouver mes clefs au fond de mon sac, et pendant ce temps, elle donnait de grands coups sur la porte ! Elle parle aussi très fort ! Elle a été satisfaite de l'ordonnance, c'est déjà ça !

Elle n'a rien trouvé de mieux que me demander si ma soeur et moi étions jumelles ! Le nombre de fois où on nous a posé la question dans le passé... Je croyais que c'était fini !

Elle a pris ma tension, 15/7 et a trouvé que c'était bien, je n'ai rien dit, mais pour moi, c'est élevé, je suis sûre que c'était le stress !

Après, j'ai appelé ma soeur et nous sommes allées faire des courses un peu avant midi, ma soeur m'a dit de prendre six packs d'eau et des provisions pour les chats, j'avais un bon de réduction pour six boites de sachets Gourmet Mon Petit, j'ai pris aussi des sachets de Felix et de Purina One, ils aiment bien ! Il y avait une promotion sur les friandises Whiskas, 3boites pour le prix de2, Agathe sera contente ! J'avais encore assez de croquettes, pour moi, j'ai pris les produits frais et les surgelés habituels, j'ai utilisé des bons de réduction pour des smoothies et des yaourts.

Au retour, je suis vite rentrée faire pipi, je n'en pouvais plus ! Ma soeur m'a apporté mes affaires, j'ai rangé, ma soeur est repartie, elle passera me voir demain, avant de partir, je me sens soudain toute triste à l'idée qu'elle part, ce n'est que pour dix jours et je sais où elle va, ce n'est pas en terre inconnue ! Je crois qu'elle m'a un peu transmis de sa peur, peur qu'on l'empêche de rentrer au dernier moment ! Qu'il y ait de nouvelles restrictions, etc. Je sais qu'on essaie d'instiller la peur en chacun de nous pour nous pousser au vaccin, la kiné m'en a parlé, est-ce que je n'avais pas changé d'avis à cause du pass sanitaire, mais non, les risques des effets secondaires sont sérieux et je ne les prendrais pas !

Cet après-midi, j'ai eu la bonne surprise de voir arriver Karine, Florence est malade, à la façon dont elle se plaignait mardi, je n'ai pas été surprise, précédemment, Karine m'avait dit qu'elle avait démissionné, mais aujourd'hui, elle laissait plutôt entendre que le contrat de travail avait été rompu du fait de manquements...

Karine a promptement changé les draps, ensuite elle a fait le ménage avec l'aspirateur, ce qui fait qu'Agathe ne s'est pas montrée, depuis, elle est venue manger des croquettes, Pollux vadrouille, va-t-il rentre ce soir, dans la nuit, demain matin, le jour d'après, avec lui, on ne sait jamais, mais il doit trouver à manger ailleurs, sinon, il ne resterait pas si longtemps absent, c'est toujours un peu décevant pour moi de penser qu'il ne tient à moi que parce que je suis une pourvoyeuse de pâtée !

Les chats, d'hier en fin d'après-midi à ce matin, on commence et on finit avec Agathe, puisque Pollux ne nous a honorées de sa présence qu'aux heures de la nuit.

SAM_8810

SAM_8811

SAM_8812

SAM_8813

SAM_8814

SAM_8816

SAM_8817

SAM_8818

SAM_8819

SAM_8820

SAM_8821

SAM_8822

SAM_8824

SAM_8825

SAM_8826

SAM_8827

SAM_8828

SAM_8829

SAM_8830

SAM_8831

SAM_8832

SAM_8833

SAM_8834