Hier soir, Pollux a pris son temps pour rentrer, malgré le vent froid qui soufflait fort ! Il ne semblait pas incommodé, il avait faim, ensuite, il a dû être contrarié parce qu'Agathe lui avait pris sa place au fond du placard, il n'a pas cherché à la pousser ou à s'installer à côté d'elle, il a dû aller sous le lit, je ne l'ai pas vu pendant un moment.

Dès le lever du jour, les deux chats ont voulu sortir, depuis, Agathe est rentrée, je n'ai pas encore revu Pollux.

J'ai vu ma soeur à midi qui allait au Pilates, elle en est revenue et elle vient de repartir.

Le mercredi, Colette ne vient pas, donc je suis tranquille !

Cela peut paraitre malheureux à dire, mais elle dit ouvertement  ne vouloir rien faire, ce qui doit être assez exceptionnel, il ne doit pas manquer d'individus qui en font le moins possible au travail, mais normalement, ils font en sorte de donner le change, faire comme s'ils travaillaient beaucoup, elle non, elle ne veut pas travailler, elle le dit, sûre de son bon droit ! Comme il ne semble pas y avoir de discution possible avec sa direction...

Je vais recevoir une nouvelle personne mardi, toujours dans  le but de changer, on verra ce que cela donne.

Ma soeur m'a rappelé que c'était Colette qui avait demandé à venir aussi le jour où c'était Nadège, parce que Nadège de faisait rien ! Ironique, elle en fait presque moins que Nadège. 

En la boostant un peu, je pouvais tirer quelque chose de Nadège, je lui ai déjà fait changer les draps sans que cela génère de plainte,et quand une machine se terminait en sa présence, elle étendait volontiers le linge, ce que Colette n'a jamais fait.

J'ai commencé à écrire en début d'après-midi, je me suis interrompue pour aller au Pilates, nous étions douze, exercices avec le ring, cela tire bien sur les jambes !

Hier après-midi, dans le musée, nous avons passé un certain temps à faire du sur place pour commenter et expliquer les toiles que nous regardions, la psychologue a vu que j'étais mal à l'aise, je lui ai dit que c'était ma sciatique, la station debout prolongée n'est pas confortable, après, elle m'a demandée plusieurs fois si je me sentais bien, à croire qu'elle avait peur que je m'évanouisse et crée du désordre ! J'ai tenu le coup et je suis rentrée par le bus sans dommages !

Maintenant, la nuit tombe, Agathe voulait ses friandises, comme je ne suis pas venue tout de suite, elle est retournée dans le jardin et elle vient de rentrer, donc je suppose que je vais devoir les lui donner.Pollux est rentré lui aussi, je les ai enfermés même s'il est tôt !

Les photos des chats d'hier soir à cet après-midi.

SAM_6215

SAM_6216

SAM_6217

SAM_6218

SAM_6219

SAM_6220

SAM_6221

SAM_6222

SAM_6223

SAM_6224

SAM_6225

SAM_6226