Hier soir, au théâtre Anthéa à Antibes, ma soeur a songé à ce que nous y allions en voiture, à cause de mon pied, mais comme ce n'est pas très loin, j'ai pensé que je pouvais marcher.

Nous étions au balcon, c'est un opéra, en italien, mais il y avait des "surtitres" pour qu'on comprenne ce que disent les personnages... La musique est de Mozart, le livret de Lorenzo Da Ponte, d'après le "Don Juan" de Molière, Don Giovanni veut séduire toutes les femmes,au cours d'un duel nocturne, il va tuer le père de Donna Anna qui lui résiste, le Commandeur, et il continue à séduire, bien que marié à Donna Elvira, il essaie de séduire sa servante Zerlina. Le spectre du Commandeur surgit et invite à souper don Giovanni qui accepte. Le soir venu, il serre la main que lui tend la statue de pierre et, refusant de se repentir, il ne peut se libérer de l'étreinte du Commandeur qui l'entraîne brûler en Enfer.

La scène figurait une chambre avec un immense lit, et sur un écran, au fond, des jeux de lumière, des images, suggéraient la statue du Commandeur, l'Enfer, les scènes d'altercations...

Il y avait un entracte, j'en ai profité pour aller aux toilettes, et je suis montée, par l'ascenseur, fumer sur la terrasse. La vue n'était pas terrible, il y a des grues partout!

La pièce durait trois heures plus l'entracte, je suis donc rentrée tard, ma soeur m'a accompagnée, j'espérai que sa présence dissuaderait Miranda de sortir, mais non, elle est sortie, et n'est pas rentrée par la porte, ma soeur l'a vue sauter une barrière et elle est revenue par le jardin!

Aujourd'hui, c'était le jour de la bibliothèque, nous y sommes allées ce matin, j'ai repris dix livres.

Il reste encore à faire les courses, ce sera en fin d'après-midi, après la danse.

Les chattes.

photos 1626

photos 1627

photos 1628

photos 1629

photos 1630