Je suis à la maison jusqu'à dimanche, parce que j'ai le droit d'aller voter; on me fera revenir à l'hôpital le dimanche après-midi pour repartir le lundi jusqu'au jeudi, c'est un peu ridicule.

Jeudi nous avons eu la réunion de famille avec ma tante et ma marraine, mon père et ma soeur ne pouvant se déplacer. Mais c'est un dialogue de sourds, je ne sais toujours pas quand je sortirai vraiment et la psychiatre est menaçante, elle m'en veut beaucoup d'avoir manqué l'hôpital de jour la semaine dernière.

Pour cette semaine demain je dois aller le matin à l'hôpital de jour, je ne sais pas pourquoi, il va falloir que je me lève tôt, et l'après-midi j'ai un rendez-vous au CMP, j'en ai un autre vendredi, je ne sais pas pourquoi non plus, tout cela ne sert à rien.

Je suis arrivée assez tard cet après-midi, le taxi était en retard, après je fais la lessive et les courses, Miranda est sur mes genoux, Agathon est plus distant.